La création d'une crème Cosmydor

 Cosmydor marque historique 1877 savoir-faire france Paris

La fabrication d'une crème Cosmydor requiert du temps et de l'attention. Comme il y a 125 ans...

Une crème est une émulsion, c’est-à-dire un mélange de deux liquides non miscibles entre eux (une phase huileuse et une phase aqueuse) auxquels on va ajouter un ingrédient qui va permettre d’émulsionner ce mélange et de le stabiliser dans le temps (tensio-actif : molécule amphiphile qui possède une tête hydrophile et un corps lipophile).

On prépare deux phases : la phase aqueuse dans laquelle on intègre tous les ingrédients hydrophiles (qui ont une affinité pour l’eau) comme les eaux florales ou les gommes, et d’un autre côté la phase huileuse dans laquelle va se retrouver tous les ingrédients lipophiles (affinité pour l’huile) comme les huiles végétales, les beurres, ou les cires.

Une fois que ces deux phases sont prêtes (après pesée de chaque ingrédient), celles-ci sont chauffées séparément à une température comprise entre 60 et 70°C, qui est la température d’émulsification. Lorsque cette température est atteinte, la phase huileuse est versée dans la phase aqueuse (ou inversement, cela dépend de la formule). Le mélange sera alors mixé à l’aide d’un mixeur jusqu’à l’obtention d’une émulsion (le mélange s’épaissit et les phases se lient). 

Enfin, il faut attendre que l’émulsion redescende en température, en dessous de 40°C afin d’incorporer le conservateur et éventuellement les huiles essentielles, qui elles, sont des composés très volatiles et très sensibles à la chaleur, afin de ne pas les altérer.


La crème pourra alors être conditionnée, pour vous en offrir plus tard tous ses bienfaits.